Le Qi Gong

Le Qi gong est une gymnastique chinoise,  qui détend, assouplit, tonifie le corps et l’esprit. Elle équilibre et harmonise la circulation de l’énergie (Qi). Elle renforce la santé, agit en profondeur sur le stress, la gestion des émotions, les  défenses naturelles .

Le Qi gong travaille sur les mouvements du corps  (Xing) sur le Qi (énergie, souffle, vitalité) et l’intention (yi) à travers tout un ensemble d’exercices, de méthodes dont la pratique quotidienne et régulière permet de maintenir ou de retrouver un équilibre vital pour une vie harmonieuse sur tous les plans.

Ces exercices peuvent être statiques (travail postural qui renforce et nourrit l’énergie vitale, développe les perceptions du corps, fait prendre conscience de l’axe central, l’axe vertébral ) ou dynamiques (assouplit les tendons et les muscles et fait circuler l’énergie) . Ils favorisent l’ancrage au sol, l’enracinement, l’équilibre dans le plus grand respect des limites de chacun.

A travers le Qi gong , nous recherchons aussi la détente musculaire et articulaire,  à respirer naturellement d’une manière fine, douce et profonde . Les mouvements pratiqués avec lenteur et attention  amènent peu à peu à lier le corps et l’esprit, à rentrer dans un état de pleine conscience.

Le Qi Gong n’est pas une simple gymnastique, il nous amène à être attentifs à nous-mêmes, à notre environnement, nous connecte à la vie.

Wai dan Qi gong : Dao Yin Yang Sheng Gong  de Me Zhang Guang De (Yi Jin Jing, Qi gong des organes, Qi Gong général pour la santé, 5mn de longue vie, Dao yin assis …. )

 Zhi Neng Qi Gong et pratiques associées de Me Pang He Ming selon Mr Zhou Jong Hong et Isabelle Gougeon

Nei dan Qi Qong : travail interne spécifique sur la respiration, les postures, méditation

Méditation : méditation de pleine présence ou pleine conscience selon Thich Nhat Hanh, méditation taoïste

 

« On croit souvent, s’agissant d’activités physiques, que le principe est d’agir sur le corps, le modifier, l’entretenir, augmenter ses performances ou diminuer ses insuffisances.

La perspective des arts physiques chinois est différente. Ce n’est pas le Yang, l’effort, la volonté, qui sont requis, mais plutôt le Yin, la souplesse et l’harmonie. Les gestes ralentis au maximum dans le Tai Ji Quan, peuvent devenir une posture, comme dans certains exercices de Qi Gong, et même se réduire à une calme immobilité comme dans les différentes méditations.

Mais le but recherché est toujours le même. Plus subtil que prendre conscience de son corps, c’est, par l’attention au ressenti, la perception des souffles, la sensation de l’énergie, donner corps à sa conscience. » Cyrille Javary 


La méditation n’est pas une évasion mais une rencontre sereine avec la réalité Thich Nhat Hanh

Cours et stages de Tai Ji Quan, Qi Gong et Méditation dans le Gers